Le texte contenu sur cette page Web a été traduit par ordinateur. Si vous avez des questions sur Clearfield ou nos produits, n'hésitez surtout pas à nous contacter.

Armoires, câbles, socles et terminaux à fibre optique

BBC2013

La promesse des constructions FTTH a été accueillie avec enthousiasme lors des récentes Broadband Communities . En soi, ce n'était pas une surprise. Le langage utilisé pour le décrire, cependant, a pris une tournure intéressante.

Pendant des années, nous avons parlé de la fibre comme « la clé du haut débit ». Ensuite, nous avons commencé à insérer le terme « haut débit » dans la description du haut débit. Mais, il y a eu une consternation considérable parmi les types de gouvernement sur la façon de définir le « haut débit à large bande ».

Ce qui était intéressant à propos de ce salon, cependant, c'est que cette bataille avait apparemment été pratiquement rejetée. Les termes « FTTH » et « haut débit » ont été largement retirés du vocabulaire. Tout était simplement une question de "vitesse Gigabit".

Il n'y avait aucun argument sur la façon de définir la vitesse Gigabit. Il n'y avait même pas de question parmi ce groupe de croyants sur la raison pour laquelle nous avions besoin de la vitesse Gigabit. Steve Ross , rédacteur en chef de Broadband Communities Magazine , est allé jusqu'à fournir un modèle financier simplifié sur la façon dont les fournisseurs de services pourraient justifier le coût d'une construction gigabit, en se concentrant sur les revenus tirés de la construction.

Chez Clearfield, nous adoptons et soutenons cette direction. La base de notre architecture évolutive était basée sur l'objectif de répondre aux besoins croissants en bande passante. Les performances Gigabit sont atteintes lorsque tout le réseau est connecté à la fibre. Avec FieldSmart et FieldShield , la fibre peut être amenée à n'importe quelle partie du réseau, qu'il s'agisse de la maison ou de l'antenne, sans modification.

C'est agréable de parler une langue que tout le monde comprend.