Le texte contenu sur cette page Web a été traduit par ordinateur. Si vous avez des questions sur Clearfield ou nos produits, n'hésitez surtout pas à nous contacter.

Armoires, câbles, socles et terminaux à fibre optique

accès3

La plupart des gens ont entendu parler de Gwyneth Paltrow et de son "découplage conscient" de son mari rock star, Chris Martin. Dans la foulée, elle a dit à E! News , essentiellement, qu'il est plus difficile d'être une maman star de cinéma que d'avoir un travail régulier. Comme vous pouvez l'imaginer, cela a déclenché une tempête de feu de la part des mères ayant des « emplois réguliers » partout.

Bien que je n'aie pas l'habitude de répondre aux commentaires spontanés des actrices primées aux Oscars, ce n'est pas tous les jours qu'Access Hollywood me colle un micro au visage. Récemment, j'ai emmené mes filles à New York et je me suis retrouvée dans une sorte de maelström hollywoodien. Nous étions près du Rockefeller Center lorsqu'un journaliste m'a demandé de commenter la comparaison peu flatteuse de Mme Paltrow. Voici un lien vers mon moment (Access) Hollywood (à 1:19 minute): https://www.youtube.com/watch?v=yYIYul8rcY8&feature=youtu.be

Pour être juste, la citation exacte de Mme Paltrow était : « Je pense que c'est différent quand vous avez un travail de bureau, parce que c'est la routine et, vous savez, vous pouvez faire tout le travail le matin et ensuite vous rentrez à la maison le soir, quand vous tournez un film, ils disent: «Nous avons besoin que vous alliez dans le Wisconsin pendant deux semaines», puis vous travaillez 14 heures par jour et cette partie est très difficile. Je pense qu'avoir un travail régulier et être maman n'est pas comme, bien sûr, il y a des défis, mais ce n'est pas comme être sur un plateau."

S'agit-il d'un incident international majeur ? Non. Mais j'en ai marre des élitistes, déconnectés des réalités du quotidien. Pour une actrice bien payée, comparer sa vie relativement choyée sur un plateau de cinéma (oui, même dans la jungle du Wisconsin) à celle de mères qui luttent pour s'en sortir est ridicule. Aujourd'hui, en tant que PDG de Clearfield, je gagne bien ma vie et j'ai la chance de pouvoir profiter de quelques fioritures supplémentaires - une femme de ménage une fois par mois me garde sain d'esprit quand je suis en retard avec le dépoussiérage, et mes enfants ont aimé voyager avec moi. Mais au début de ma carrière, travaillant au service marketing, je n'oublierai jamais mon aîné, qui avait peut-être 2 ans à l'époque, hurlant à l'aéroport alors que maman repartait dans l'avion pour lancer un produit sur un marché européen - ou appelant ma gardienne d'Amsterdam, seulement pour apprendre qu'elle était malade et que ma fille était prise en charge par une femme que je n'avais même jamais rencontrée.

Franchement, je pense que Mme Paltrow mérite une réaction négative pour ses commentaires dédaigneux. Les mères qui travaillent, en particulier les mères célibataires, méritent notre respect et notre soutien.