Le texte contenu sur cette page Web a été traduit par ordinateur. Si vous avez des questions sur Clearfield ou nos produits, n'hésitez surtout pas à nous contacter.

Armoires, câbles, socles et terminaux à fibre optique

Les fournisseurs de services, les consultants, les sociétés d'ingénierie et les entrepreneurs travaillent tous ensemble à la construction de réseaux Fiber to the Home (FTTH). Les méthodes qu'ils utilisent pour construire et concevoir ces réseaux sont dans la plupart des cas basées sur un ensemble de normes traditionnelles.

Le plus gros problème lors de l'utilisation de méthodes traditionnelles pour construire un réseau FTTH est qu'elles demandent beaucoup de travail, en particulier dans le domaine de l'épissage. Dans la plupart des cas, 70 % du capital dépensé est destiné à la main-d'œuvre. Pour cette raison, les fabricants sont poussés à développer un moyen plus rentable de construire ces réseaux.

Branchez et jouez à la manière FTTH

Quelle est donc la prochaine évolution du FTTH ? La réponse est en fait une innovation vieille de dix ans dont le temps est arrivé à maturité. C'est-à-dire: éléments de réseau plug and play. Avec cette option, la connectique remplace l'épissage, ce qui réduit le besoin de main-d'œuvre qualifiée et réduit le coût de déploiement d'un réseau FTTH. Lorsque les entreprises construisent un réseau FTTH, elles ont tendance à considérer indépendamment les coûts de main-d'œuvre et de matériel. Le prix est l'endroit où les produits modulaires ont encore du mal par rapport aux éléments de réseau plus traditionnels. Cependant, si le coût total de la main-d'œuvre et des matériaux est examiné ensemble, la découverte de la conception modulaire l'emportera. De plus, chaque fois que des terminaisons de fibre peuvent être produites en masse à l'intérieur dans un environnement contrôlé, le coût diminuera et la fiabilité des connecteurs augmentera.

Le consommateur/utilisateur final a adopté cette approche pour la commodité. Par exemple, lorsque vous sortez et achetez un cordon de raccordement RJ45 pour assurer la connectivité de votre modem ou périphérique d'interface réseau à votre ordinateur, le « dernier kilomètre » du consommateur, vous ne l'achetez pas terminé à une extrémité et pas à l'autre. Pourquoi le fournisseur de services procède-t-il de cette façon ?

Actuellement, les connecteurs MTP/MPO sont disponibles dans des configurations à 4, 8 et 12 fibres. Le connecteur a d'abord gagné en popularité dans les réseaux d'entreprise, où les données se trouvaient sur le seul contenu fourni et où la distance entre les éléments du réseau était relativement courte, et la perte pouvait être surmontée. Le connecteur pour le réseau du fournisseur de services n'était pas aussi populaire en raison des limitations de performances.

Les versions précédentes du MTP/MPO affichaient des performances d'insertion et de perte de retour qui étaient inacceptables pour les exigences de perte de liaison étroite pour les réseaux des fournisseurs de services en cours de construction. Deux à 5 dB de perte n'étaient pas rares, ce qui, s'il était utilisé, nécessitait un équipement plus coûteux pour tenir compte de ce type de perte. De plus, il était coûteux de produire un connecteur de fibre à plusieurs comptes en raison de la précision impliquée dans le processus de fabrication. En conséquence, les fabricants devraient vendre une grande quantité du produit pour récupérer les coûts avant de réaliser un retour sur investissement.

Un autre obstacle à la production d'un connecteur multifibre à faible nombre a été la division entre les fabricants. Les fabricants de câbles, de terminaisons de fibre et d'équipements de réseau doivent partager leurs technologies et travailler ensemble pour développer un groupe de produits qui seront maillés. Par exemple, aucun fournisseur de services n'est susceptible de sauter dans un connecteur coûteux dont les performances sont incohérentes sur tous les canaux, en particulier à un niveau qui nécessite un équipement plus coûteux à surmonter avec la normalisation entre les fabricants.

La seule constante est le changement

Beaucoup de choses ont changé. Le MTP/MPO est maintenant construit selon une norme. Il convient de noter les connecteurs variables mâle/femelle (avec ou sans broches) et à détrompage. Cela peut encore être déroutant.

Mais les performances se sont considérablement améliorées. Un connecteur premium produira désormais une perte garantie de 0,3 dB sur tous les canaux. Pour un connecteur à 12 fibres, c'est impressionnant.

Les améliorations apportées aux processus et aux techniques de fabrication produisent des rendements de première passe capables, reproductibles et plus élevés, ce qui se traduit par une plus grande acceptation dans l'industrie. Ceci, à son tour, fait baisser le prix à des niveaux plus attractifs.

Plus de connectivité fibre nécessaire

Avant le FTTH, les ingénieurs des usines extérieures utilisaient la fibre principalement pour le transport de grandes quantités de données entre les bureaux. Les câbles à fibre étaient raccordés à un panneau de brassage dans un bureau où les circuits étaient raccordés via des cordons de brassage à fibre simple ou double. Par conséquent, le connecteur à fibre unique était et est toujours le plus largement utilisé. Avec l'avènement du FTTH, il y a un besoin de connecteurs avec un nombre compris entre un et 12 afin de répondre aux exigences d'ingénierie. En règle générale, un ingénieur concevra un réseau FTTH où les terminaux alimenteront quatre à six foyers. Il s'agit d'un héritage de l'époque de la conception de réseaux en cuivre.

La raison pour laquelle cette conception est conservée est de faciliter le branchement du service pour le technicien d'installation. (D'où le terme de l'industrie "délai d'expédition".) Dans le monde FTTH, réduire le temps d'expédition a été un défi pour tous les opérateurs. En règle générale, quatre à huit heures sont nécessaires pour une installation de service. Ainsi, tout temps pouvant être réduit sur l'installation se traduit par des économies de coûts et une meilleure expérience client. Un réseau modulaire aidera également à réduire la main-d'œuvre impliquée dans l'installation ainsi que les épissures.

MPO est de retour

Les nouveaux MTP/MPO améliorés conçus pour les réseaux de fournisseurs de services font maintenant leur chemin dans les efforts de développement de produits des fabricants d'équipements actifs et passifs. Ils envisagent maintenant d'intégrer cette technologie dans les équipements de terminaison de fibre en tant que solution prête à l'emploi.

Le MPO est également une solution intéressante car il s'apparente au « Stick and Click » (SC ) dans le sens où il s'agit d'un standard de l'industrie. Le MPO a la capacité d'accueillir une à 12 fibres dans son empreinte, c'est donc une option intéressante pour les produits plug and play. La seule chose qui freine l'utilisation du MPO est le coût. Comme il n'a pas été largement développé dans l'industrie en tant que gamme de produits, il n'est toujours pas considéré comme une option rentable.

En conclusion : Collaboration

En conclusion, à mesure que le déploiement de la fibre se développe dans les technologies FTTH, centres de données, réseaux intelligents et parcs éoliens, la demande de techniciens de raccordement qualifiés augmentera. Ce sera un problème majeur car le bassin limité de techniciens qui existe actuellement ne peut pas répondre à la demande et la courbe d'apprentissage des futurs techniciens sera trop importante. Ainsi, le besoin de développer un connecteur de fibre à faible nombre simple et rentable qui peut être incorporé dans une gamme complète de produits est dans un avenir immédiat. Le MTP/MPO mène clairement la course à cette fin.

A propos de l'auteur

Brian Schrand, membre principal de l'équipe technique de Clearfield, avec plus de deux décennies dans l'industrie des télécommunications, est un expert et une ressource très appréciés en matière de réseau fibre. Avant de rejoindre Clearfield en 2010, il était spécialiste principal de l'ingénierie réseau, de la construction et des opérations chez Cincinnati Bell Telephone (CBT), la 9e plus grande compagnie de téléphone aux États-Unis.